Historique

Alain Dany.

 

Toutes les rencontres ne sont pas anodines

Voici le portrait d'un chanteur, Alain Dany.
Pendant plusieurs jours, le hasard à fait que nos routes se sont croisées.
Il en découle ces quelques lignes qui seront vraisemblablement plus nombreuses dans quelques années en raison des qualités vocales de cet artiste.

1 août 1972, Alain est bercé dans une famille de musiciens.

1989, son père, Gilbert Esposito (ex. Hubert Clément ou Claude

Ravel), accordéoniste et chanteur, créé un orchestre familial

dans lequel on retrouve aussi la maman, Monique, comme

chanteuse. 
Alain effectue son premier bal à Châteauneuf les Martigues

(13) et se souvient de sa première interprétation sur une

chanson de Baptiste Charden " Un film avec toi ". 
L'orchestre compte 14 éléments dont ses 2 frères, Bruno

et Christophe ce qui explique le nom de l'orchestre :

Bruno Chris' Allan ".

1993, A l'occasion d'un après midi offert au 3ème âge,

Michel Pantaleoni, le Pdt du Comité de Velleron de

l'époque, fait une surprise à Gilbert Esposito.

Gilles Pellegrini arrivera pendant le bal, déguisé

en père Noël au cours de la représentation. 
Pour Alain, c'est l'occasion d'accompagner

son idole au chant et à la guitare sur des titres

comme " L'hymne à l'amour ", ses frères, Bruno

à la trompette et Christophe aux claviers. 
De ce souvenir, Alain garde en mémoire une phrase

prononcée par Gilles : " Lui (en le désignant), à sa place

chez les grands ". Des mots qui provoquent un déclic.

1996, Alain quitte son métier de tourneur fraiseur pour

devenir intermittent. 18 ans après, il n'a aucun regret.

1998, Il effectue un passage à l'IFMP de salon avec un

professeur de jazz, Martine Kamoun, une ancienne choriste

du " Studio 92 " à Paris qui assurera aussi les " 1ere partie " de

Stéphane Grapelli, Solal ou Nougaro. Il effectue alors un travail sur la prononciation et corrige les erreurs acquises sur le tas.
Il devient cette même année, membre de la Sacem avec un premier single en " Huit lettres pour moi " et " Mais nous ". 
Enregistré au studio  Mélusine, ces titres sont le fruit de la rencontre et d'un travail avec Gilles Pellegrini et Hervé Culoma son bassiste ou collabore également Gilbert Amico au chœur ou Claude Millau au son. Une belle expérience en studio, mais la désillusion sera au rendez-vous et l'arnaque que Gilles Pellegrini avait flairé va se produire…

1999, Julien Courbet annonce un soir à la TV, un thème autour des " arnaques du disque ". Y figure la maison chargée d'éditer le single d’Alain. Le disque ne sortira pas.

2000, fin de l'aventure avec l'orchestre familial. Alain partage quelques dates avec Florent Martinez un excellent trompettiste (E. Macias, F.Valéry) ou Patrice de Flandres.

2001, il entre et évolue  dans l'orchestre de André Auzias, un chef d'orchestre que Alain désigne en un seul mot : " respectueux ".

 

 

 

2003, en parallèle à l'orchestre, l'hiver, Alain côtoie régulièrement

quelques artistes au " Luna Rossa " au Pradet dans le Var, dont Gilles

Dreu, Christian Delagrange ou Sébastien Chato . A 31ans, Alain a trouvé

son style dans les chansons à voix. Ses préférences vont pour Daniel Balavoine, Mike Brant, Queen de part sa capacité à monter dans les

aigus et à passer en voix de tête mais peut aussi sans problème

chanter du Johnny. Une voix qui lui permet d'interpréter divers

registres. Alain est en total accord avec sa passion pour la chanson

à condition d'être accompagné par des musiciens qui jouent 

en direct. Après l'avoir découvert sur scène en 2003 et confirmé

notre appréciation en ce début de saison d'été 2004, nous ne 

serons pas surpris de le retrouver un jour avec l'une des

grandes formations de l'hexagone, un rêve d'enfant qui en

raison de ses réelles compétences scéniques, se réalisera

certainement un jour. A découvrir et à écouter

sans modération ! 

2004 : le 19 Janvier exactement, il est 20h00 et Alain

prend le téléphone et annonce à André AUZIAS

qu’il crée son propre orchestre. Son frère Christophe

le suit dans cette aventure et abandonnera

la collaboration fraternelle en 2011. La première

tournée sera pour l’été 2005 avec peu de dates

(7 exactement) mais un succès fou. Alain perpétue la

tradition du spectacle vivant avec des costumes

sur scène, des thèmes différents chaque année

et des artistes qui jouent en direct .

Aujourd'hui, SOLARIS à bien évolué ,nous

passons à une formule plus prestigieuse avec 8 cuivres et

4 danseuses…cette progression permettra à SOLARIS

l’accompagnement d’artistes sur les tournées. SOLARIS soufflera

le 19 Janvier 2015 ses 10 bougies, et Alain à bien dans l’idée

de fêter ça en grand … Après deux Emissions de télé pour

France TELEVISION et M6 consacrées à ALAIN DANY et son

orchestre SOLARIS et les deux SHOWCASES organisés en 2011

puis 2012 dans lequel des amis artistes avaient répondu présents comme DESIRELESS, PHIL BARNEY , CHRISTIAN DELAGRANGE ou DOUSHKA, ALAIN DANY s’offrira pour ses dix ans son rêve d’enfant !!!!! le rêve aussi pour tous les artistes en général…… En conclusion ces dernières phrases d’ALAIN DANY qui résument bien le personnage :

 

«j’ai longtemps révé de faire de ma passion un métier, même si la conjoncture n’est pas en ma faveur, je persiste et je signe à imposer jusqu’à 20 personnes sur le plateau car je ne sais faire que çà, et il n’y a que ça qui m’intéresse. Je n’ai pas un sous mais je suis riche, dans ma tête, je suis riche dans mon cœur, et cette force qui me porte je la dois à la musique . Je suis et resterai toujours un, sinon le défenseur de la musique vivante, Car la musique , c’est de l’amour…. »

 

Alain Dany.

 

L'envol - Giurléo/Esposito
00:00 / 00:00

Copyright 2019: orchestre Solaris Alain DANY  design graphique  : Armandine ALBERT pour la création du site, et Alain DANY .   mentions légales